Article écrit par Jean-Marc Espitalier

     Bien vivantes, entretenues, toujours aussi belles les grands jours de fêtes dans les clochers-murs de nos villages méridionaux, les cloches en volées tournantes sont légion dans nos départements Pyrénéens de Haute-Garonne, Ariège et Haute-Pyrénées.

     Cette façon de sonner, traditionnelle dans le midi de la France, mais aussi en Espagne et en Amérique Latine, s'est relativement bien maintenue jusqu'à nos jours grâce à des fondeurs et installateurs locaux Toulousains et Tarbais (Louison, Lévêque, Dencausse, etc...) qui ont équipé tous les clochers de la région jusqu'au premier quart du XXième siècle. De sorte que, jusqu'à ce que les premières électrifications aient lieu (années 60), une volée ne se concevait que tournante. Bien sûr, à partir de cette époque là, et ce par mimétisme français officiel, sont apparues les premières volées en balancement. La cause est aussi due aux systèmes d'installations eux-mêmes conçus la plupart du temps pour un balancement mais aussi à la mauvaise volonté des installateurs qui refusent obstinément de reconnaître, restaurer, conserver ou réinstaller des volées tournantes.

     Cet onglet est donc destiné à faire redécouvrir l'existance encore vivante des cloches en volées tournantes, mais surtout à tirer un cri d'alarme sur leur disparition quotidienne qui progresse au même rythme que les électrifications, massives, de nos clochers ruraux.